C’est chez moi!


forêt de Tronçais


© Christophe Rué http://www.paysdetroncais.com

Aux confins de la région Auvergne, dans le département
de l’Allier, s’étend la forêt de Tronçais.

   

 

 

Elle est connue comme la plus belle futaie de chênes d’Europe…Or, toutes sortes de champignons sont particulièrement friands des chênes. Amanites, armillaires de miel, bolets à pied rouge, bolets satan, cèpes, entolome, girolle, lépiote, russule et trompette de la mort seront des noms qui prendront forme sous vos yeux aux pieds de ces arbres majestueux.

Pratique

Localisation : dans le département de l’Allier, en Auvergne

Y aller : 3 heures de Paris par l’A71 et 50 km à l’ouest de Moulins.

Sur le Web : paysdetroncais.fr

Les promeneurs champêtres pourront s’aventurer dans les dix mille hectares du massif forestier, admirer des chênes tricentenaires et faire le tour des cinq étangs qui s’y reposent. Un petit sentier suit les détours des rives et entraîne les plus intrépides dans les recoins des sous-bois. Avec pas moins de 85 fontaines et sources répertoriées, la forêt de Tronçais invite à une balade merveilleuse et surprenante. La fontaine Bégault, la Fontaine Saint Mayeul ou la fontaine de Viljot sont des haltes de fraîcheur appréciables. Autre étape de la visite, la futaie Colbert, avec ses chênes tricentenaires, qui se dresse telle une véritable cathédrale végétale.

 

 

 

 

 

 

 

Un peu d’histoire…

Beaucoup plus vaste à l’époque gallo-romaine, la forêt commença à être défrichée au Moyen Age. Propriété des ducs de Bourbon jusqu’en 1527, elle est rattachée à la couronne de France sous François Ier et appartient depuis à l’Etat. A ce titre, elle est gérée par l’ONF (Office National des Forêts). En 1670, Colbert décide de son réaménagement. Des plantations y sont faites en vue de la production de bois de marine. En 1788, Nicolas Rambourg obtient une concession sur les deux tiers de la forêt afin d’alimenter en charbon de bois ses forges installées à Tronçais. L’étang de Tronçais est crée en 1789 pour alimenter les forges en énergie, puis en 1803, l’étang de Saloup pour servir de réservoir aux étangs de Tronçais et de Saint Bonnet. Ces années d’exploitation intensive laissent la forêt saignée à blanc. Après la mort de Nicolas Rambourg en 1827, Monsieur Buffévent met en œuvre une étude complète de la forêt. Il décide d’un aménagement en futaie pleine et de l’introduction du pin sylvestre. Ce plan permet la régénérescence des chênes. Aujourd’hui, les chênes de Tronçais sont réputés pour leur qualité exceptionnelle et sont travaillés en ébénisterie.

7 réflexions sur “C’est chez moi!

  1. Rien de plus beau qu’une foret de chênes ! Mais avoir la chance de découvrir à leurs pieds de magnifiques champignons, c’est merveilleux !
    Et en plus on peut les manger !!! Que demande le peuple ! Lol !

    J'aime

  2. Sur ces Chemins , suivre ses Pieds ,
    Lentement se perdre , puis s’égarer ,
    Jusqu’a trouver le simple Bohneur ,
    De se savoir , dans la Forêt .
    Au Millieu de ces Chênes , ouvrir son Coeur ,
    Ecouter son Âme , et se souvenir d’hier ,
    Quand les voix dans Bois ,
    Nous parlaient d’une Dame ,
    La Mémoire de nos Pairs à son Charme
    A travers la Lumière ,
    Elle savait nous mener ,
    Par l’écorce Centenaire ,
    Dans les hors de l’hiver ,
    Jusqu’aux belles Lisières ,
    Elle me parle d’un Chant ,
    Dans le Vent a Portée.
    NéO~

    http://drenagoram4444.wordpress.com/

    J'aime

  3. Une des plus belles forêts de chênes, des balades magiques à faire. Vivement les beaux jours!!! lol.
    Merci pour toutes ces infos, je me rappelle en avoir lu pas mal dans le village au fiston.
    Une balade qu’il nous faudra mettre au point. clin d’oeil.
    gros bisousssssssssssssss.
    Sois bien!

    J'aime

  4. bonjour,
    oui la foret, c’est un endroit vraiment je trouve qui ressource, les odeurs, les sons, les couleurs, nos sens sont en éveil, merci de ne l’avoir présenté, bisous

    J'aime

Les commentaires sont fermés.