Les plaisirs de l’informatique

Vous vous souvenez de cette chanson (par « chanson plus bi fluorée ») ……..Et bien je crois que maintenant je suis moins con…cerné  lol



Depuis que j’ fais d’ l’ informatique
Je n’ai plus que des embêtements
Ah mon dieu quelle gymnastique
C’est pas tous les jours très marrant
Mais attendez que j’ vous explique
Tout ce qui cause mon tourment :

J’ai le Mac qu’est patraque
Le PC déglingué‚
Le Pentium sans calcium
J’ai l’écran qu’est tout blanc
L’ disque dur pas bien dur
Le clavier tout bloqué
Le Modem qu’a la flemme
L’ imprimante bien trop lente,
La cartouche qui se touche
Et les buses qui abusent
Les polices qui pâlissent
L’ dvd fatigué
Le scanner qu’a ses nerfs
L’ menu pomme dans les pommes
L’ cd rom c’est tout comme
La mémoire sans espoir
Les options en option
La souris rabougrie
Le mulot qu’est trop gros

Ah mon dieu qu’c’est palpitant
Toute cette informatique
Ah mon dieu qu’c’est palpitant
Mais qu’est ce qu’on perd comme temps

Comme j’ai un bug dans le système
J’ téléphone au réparateur
Y’ me demande quel est l’ problème
Je vous écoute j’ai un quart d’heure
J’ lui dis soyez pas si pressé
Et laissez moi vous expliquer :

J’ai le Mac qu’est patraque
Le PC déglingué
Et puis j’ai ajouté
Voyez vous ce n’est pas tout :
J’ai L’ e-mail qui s’emmêle
Les circuits qui sont cuits
L’ raccourci riquiqui
J’ai l’index qu’est perplexe
Les pixels en rondelle
L’ USB constipé
J’ai les bits qui s’agitent
La sauvegarde pas gaillarde
La disquette qui caquette
L’ utilitaire qu’a des vers
Les icônes qui déconnent
L’ processeur qu’est farceur
Le graveur quelle erreur
Le lecteur qui bat l’beurre
L’ moniteur et ta sœur

Ah mon dieu qu’c’est palpitant
Toute cette informatique
Ah mon dieu qu’c’est palpitant
Mais qu’est ce qu’on perd comme temps

J’ ai invité la belle Suzanne
L’ autre jour au cybercafé
Elle m’a dit : «j’préfère ta bécane
Allons chez toi fais moi surfer !»
Hélas ma machine est en panne
Que j’lui réponds, j’suis désolé :

J’ ai le Mac qu’est patraque
Le PC déglingué
J’ ai l’écran qu’est tout blanc
L’ disque dur pas bien dur
Le clavier tout bloqué
Le Modem qu’a la flemme
L’ imprimante bien trop lente
La cartouche qui se touche
Et les buses qui abusent
Les polices qui pâlissent
L’ dvd fatigué
Le scanner qu’a ses nerfs
L’ menu pomme dans les pommes
L’ cd rom c’est tout comme
La mémoire sans espoir
Les options en option
La souris rabougrie
Le mulot qu’est trop gros
Et puis j’ai ajouté
Voyez vous, ce n’est pas tout :
J’ai l’ e-mail qui s’emmêle
Les circuits qui sont cuits
L’ raccourci riquiqui
J’ai l’ index qu’est perplexe
Les pixels en rondelle
L’USB constipé
J’ai les bits qui s’agitent
La sauvegarde pas gaillarde
La disquette qui caquette
L’ utilitaire qu’a des vers
Les icônes qui déconnent
L’ processeur qu’est farceur
Le graveur quelle erreur
Le lecteur qui bat l’ beurre
L’ moniteur et ta soeur
En plus d’ça, J’vous l’cache pas
J’ ai aussi, quel soucis
Les octets pas très frais
Les virus plein d’tonus
Les majuscules qui s’bousculent
Les minuscules qui copulent
Le Windows qu’est morose
Les programmes, c’est un drame
Et la puce en lotus
Le cordon en tire-bouchon
L’ MS DOS qu’a des bosses
Les menus mal foutus
Le logi-ciel mon mari !
Et l’audio qu’est idiot
La carte son qu’est marron
La couleur quelle horreur
Les fenêtres qui s’pénètrent
Les symbôles qui s’affolent
Le système bien trop blême
Le réseau qui prend l’eau
Et du coup, voyez vous
Il vaut mieux qu’vous partiez
Car je sens, c’est navrant
Qu’ j’ peux plus rien maitriser !..

Ah mon dieu qu’c’est palpitant
Toute cette informatique
Ah mon dieu qu’c’est palpitant
Mais qu’est ce qu’on perd comme temps
Ah mon dieu qu’c’est affolant
Toute cette informatique
Ah mon dieu qu’c’est affolant
Mais qu’est ce qu’on ferait sans..


(c’est une parodie d’une vieille chanson de Ouvrard: « Je ne suis pas bien portant »)

Et comme je suis MOI bien portant cette nuit,je file illico au lit!

 

6 réflexions sur “Les plaisirs de l’informatique

  1. EXCELLENT. Ha là là, je me retiens grave de te la piquer, pas sûr que j’arriverai longtemps à me retenir. C’est Trop Géant cette parodie! J’adore!
    Tiens pour continuer dans l’air du temps et de l’informatique, une petite histoire, mais qui n’arrive même pas à la cheville de ce texte, mais qui reste tout de même un peu dans ce sujet qu’est ce nouveau joujou des temps modernes. :

    « Un beau matin, un gamin demande à son père:

    Les abeilles, les fleurs, les choux,…. la p’tite graine…
    Tout cela est bien dépassé, soyons modernes, s’il-te-plaît.
    Papa, dis-moi comment suis-je né ?

    Très bien, mon fils, il fallait bien que l’on en parle un jour! Voici donc ce qu’il faut que tu saches :
    Papa et maman se sont ‘copiés/collés’ dans un Chat sur MSN.
    Papa a fixé un rendez-vous via E-mail à maman et ils se sont retrouvés dans les toilettes d’un cybercafé.
    Après, maman a fait quelques Downloads du Memory stick de papa.

    Lorsque papa fut prêt pour le téléchargement, nous avons découvert que nous n’avions pas mis de Firewall.
    Comme il était trop tard pour faire Delete, neuf mois plus tard, le p’tit virus apparaissait et bousillait tout…

    Comprends-tu…??? »

    Looool. Merci pour les sourires et émotions…Gros smacks mon ptit père que j’adore, et vraiment heureuse la marie de te retrouver ici!!! Plein de bonnes choses et tout et tout.

    J'aime

  2. Ptdrrr vous deux , execellent Francis cette parodie , en plus j’entends même la petite musique ! extra les paroles , quant à la vanne de Marie , géniale aussi , en revenant du taf , c’est cool ! atta , j’en ai quelques unes malière de continuer .. :
    – Tu sais pourquoi le plus vieux métier du monde c’est informaticien ?
    – Hum… non ?
    – Parce que avant que le monde soit monde, régnait déjà le Ko.
    Rhhhoooooooooo !
    et pi :
    Il y a quelques mois, la commission chargée de la terminologie a décidé de se pencher sur un épineux problème :
    le terme PC fait-il référence à un objet de type féminin ou de type masculin ?
    Pour répondre à la question, deux groupes d’experts ont été mis à contribution :
    l’un constitué de femmes, l’autre d’hommes.
    Il leur fallait trouver quatres raisons pour justifier le genre masculin ou féminin du PC.

    Le groupe de femmes vient de conclure que le PC est indéniablement de genre masculin, car :
    – Pour capter son attention, il faut l’allumer.
    – Il est plein d’informations, mais ne fait preuve d’aucune imagination.
    – Il est censé vous aider mais, la moitié du temps, c’est lui le problème.
    – Dès que vous vous engagez, vous réalisez que si vous aviez attendu un peu plus longtemps, vous auriez eu un modèle plus performant.

    Pour sa part, le groupe d’hommes est arrivé à la conclusion que le PC est du genre féminin, car :
    – Personne, sauf son créateur, ne comprends sa logique interne.
    – Le langage natif qu’il utilise pour dialoguer avec ses semblables est incompréhensible.
    – La moindre petite erreur est stockée en mémoire pour être ressortie au moment le plus opportun.
    – Dès que vous vous engagez, vous découvrez que vous avez dépenser la moitié de votre salaire en accessoires.
    euuuuh mouuaichhh !

    J'aime

Les commentaires sont fermés.