Mémoire

Délire de la nuit

Particules de mémoire, poussière de vie ;

Quand, doucement, tombe le soir ; que commence l’amnésie ;

Je sais tout du passé : rien ne s’est écroulé,

Mais hier, mais aujourd’hui, qu’ai-je fait que je n’oublie ?

Ce sont des petits riens, destin qui s’effiloche ;

Plus aucun dessein, ni tableau qu’on accroche ;

Juste des crochets aux murs lézardés,

Où ne sont suspendus que des brouillons déchirés.

Je ne fais que descendre,

Je m’efface insidieusement ;

J’ai mal à l’âme que je vais rendre

Un jour ou l’autre naturellement, 

Parce qu’on ne meurt jamais d’un esprit qui s’étiole,

On veut paraître serein alors que les idées s’envolent.

Dans cette suite de lendemains, quel est donc mon rôle ?

Car je suis toujours là, même si je n’y suis pas.

Vous parlez trop vite, vous parlez trop fort.

Vous comprendre me demande bien trop d’efforts ;

Alors, je souris, et même je rigole

Pour montrer que je vis, et que vous êtes drôles.

 

C’est pourtant un tas de sable que j’ai dans la tête,

Qui s’écroule à chaque fois que je m’entête

A avancer d’un pas, qui aussitôt s’efface

Dans tous les endroits où je perds ma trace.

Comment avancer, dépourvu de repères ?

Comment  penser, sans les liens nécessaires ?

Particules de mémoire, poussière je suis,

Quand tombe le noir, quand s’installe l’amnésie.

3 réflexions sur “Mémoire

  1. Texte très émouvant. Je lis entres les lignes, je te rejoins mon Anar. Comme il doit être dur de se rendre compte que la mémoire fout le camp, que toutes ces choses que l\’on avait accumulés avec le temps, tout ce savoir s\’éffiloche, qu\’il est difficile de faire face, mais tu te bâs, et tu t\’accroches, tu ne baisses pas les bras.. tu es du balèse mon Anar.Très émue par ce texte, que peut on dire après ça.??Ta mémoire vive, et celle ci, promis tu l\’as perdra pas!Je te comprends très bien, c\’est pas facile tout ça. Les mots me manquent tu t\’endoute, et on en a parlé… Je t\’embrasse très très fort, avec toute la force de mon affection..(ok j\’y vais tout doux. sourire)tendresse à Toi Mon Ami.

    J'aime

  2. Merci Marie……..Ce texte n\’est pas entièrement de moi:Je l\’ai lu quelque part (évidemment je ne me souviens pas où!)Alors,comme il exprime ce que je ressens,je lai repris en le modifiant "à ma façon" C\’est exactement ce que je vis:Je me souviens plus facilement des événements d\’il y a plusieurs années que de ce que j\’ai fait hier,ou du point où en est l\’intrigue du livre que j\’essaie de lire en ce moment……..Pas facile à vivre……….

    J'aime

Les commentaires sont fermés.