Attente du printemps

Le printemps

Le printemps n’a point tant de fleurs,
L’automne tant de raisins meurs,
L’été tant de chaleurs halées,
L’hiver tant de froides gelées,
Ni la mer a tant de poissons,
Ni la Beauce tant de moissons,
Ni la Bretagne tant d’arènes,
Ni l’Auvergne tant de fontaines,
Ni la nuit tant de clairs flambeaux,
Ni les forêts tant de rameaux,
Que je porte au coeur, ma maîtresse,
Pour vous de peine et de tristesse.

Pierre de Ronsard

3 réflexions sur “Attente du printemps

  1. En attente, et oui, et j\’espère qu\’il ôtera nos voiles de peine et de tristesse.Je ne connaissais pac cet écrit, bah comme d\’hab. J\’Aime bien, tout comme l\’illustration qui y donne un ptit brin d\’humour mélé de réalisme.bisous coulants.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.