Les mots……..Les maux…..des mots


Reflexion….pas vraiement personnelle,mais j’adhère à cet extrait de texte.(LONG  donc ENNUYEUX surement,mais je le mets surtout pour moi…….)
Il sagit d’un "métier" qui a disparu:Crieur de rue (le crieur des rues ,contre une petite rénumèration,lisait "en publique "les annonces que chacun pouvait lui confier ,ancêtre de nos" petites annonces")
  Cet extrait (abrègé) m’a interpelé car il me fait penser à nos blog et groupes avec leurs quotas de coms pleins d’intolérance et de méchanceté……
 
    "Dans le fond de l’urne du crieur,il y avait du "dicible" et du "pas dicible"………En relevant les messages,il commençait d’ailleurs par former deux tas,le dicible et l’indicible.En général,le dicible s’écoulait par la voie naturelle,c’est à dire par la bouche des hommes,en risselets ordinaires ou en flots hurlants,ce qui permettait à l’homme de ne pas exploser sous la pression des mots entassés.
     Mais ce que le crieur avait surtout découvert,c’était surtout le volume insoupçonné de l’indicible:Insoupçonné car aucune trouée n’etait prèvue dans "le matelas de son" (les gens sont bourrés de choses à dire comme un vieux matelas de son),aucune trouée pour èvacuer cette matière verbale..Soit qu’elle dépasse les borne licite de la violence,ou de l’audace,soit au contraire qu’elle ne puisse se hiser à un degrè d’intérêt qui légitime son existence.Ces paroles outrancières ou indigentes étaient donc acculées à une existence de recluses,enfoncées dans la bourre ,vivant dans la honte,l’ombre et le silence.Pourtant,le crieur l’avait compris depuis longtemps,ces mots ne mouraient pas pour autant….Il n’etait pas un matin sans qu’il ne puise de l’indicible au fond de sa boite,harangue,injures,desespoirs,etc…….Indicible parfois si désespèrément débile qu’on peinait à lire jusqu’au bout,ou si enchevètré que le sens en èchappait tout à fait.Parfois si visqueux,si ahineux ,destructeur que le crieur l’éliminait…………….Tout ce qui balançait aux enfers les blacks,les "crouilles"et les "têtes de pédé" etait envoyé au rebut.Il devinait d’instinct qu’il aurait pu naitre black ou pédé et que la censure qu’il exerçait n’était pas grandeur d’âme ,mais simple réflexe de survie. ……….

Anniversaire ……..;;


Ce 14 juin,mon "bonhomme",Emmanuel entrait dans sa 29ème année de vie!Gâteau d'anniversaire le jour de sa naissance,j’avais ,moi 25ans…..et quand il eut atteint l’âge de 6mois,sa mère nous quitta,et je devint "père cèlibataire"……….
     Celà n’a d’intérêt que pour moi,j’en suis conscient…….Mais  le voir arriver à 29 ans,en bonne santé et heureux me rassure,console de la vie que j’ai menée
Je n’ai fait ce jour,que lui donner un coup de fil  (pas de Cadeau)Agressif,il m’a dit avoir très bien fêté "çà" hier avec sa compagne et ses amis….Bref,nul n’est besoin que je rèpète ici que j’aime mon fils et qu’il me rend au centuple ce que j’ai pu faire pour lui………Aimer un enfant ,c’est lui apporter son soutien,lui servir d’appui devant les aléas de la vie…..Aujourd’hui,c’est lui qui joue ce rôle pour moi,me sert de "canne"Sourirepour qu’avec son aide et celle de mes quelques ami(e)s,je puisse supporter cette fin de vie………….