L’Anarchie,c’est l’ordre moins le pouvoir!


Etaller ici ce texte n’engage que moi,mais ça correspond à mes opinions profondes

Défiler le 1er mai n’est pas une vraie solution……..

Le capitalisme aujourd’hui et le projet anarchiste

 

La situation des travailleurs, du moins dans les pays riches du Nord, n’a rien de comparable avec les conditions de la fin du dix-neuvième siècle. Le droit de grève, la journée de huit heures, la sécurité sociale…ont été arrachés par la lutte. Depuis des années, ces conquêtes des travailleurs sont remises en question et sans cesse attaquées par le capitalisme. Indépendamment d’une amélioration qui ne repose que sur des apparences, l’exploitation proprement dite est restée la même. Cette situation n’est plus remise en question depuis que le mouvement ouvrier radical est devenu marginal. Aujourd’hui, les combats sociaux se résument quasiment à des discussions sur le fait d’augmenter ou de baisser les salaires de 2 %. Les syndicats au fonctionnement hiérarchique ne proposent aucune solution à l’exploitation. Ils sont eux-mêmes devenus un rouage de la logique capitaliste.

En fin de compte on ne s’intéresse qu’aux symptômes. Une critique de fond portant sur l’origine des problèmes et un projet radical de dépassement du capitalisme sont absents du débat public. Mais sans cela et sans la réalisation de l’anarchie, nous ne pourrons tendre vers un monde débarrassé de l’exploitation et de l’oppression. La lutte pour une société égalitaire, c’est-à-dire aussi sans chefs, ne peut se faire avec des leaders mêmes révolutionnaires ; les chats ne font pas des chiens. C’est sur chacun d’entre nous que nous devons compter pour combattre les inégalités et l’oppression. Construisons de notre propre initiative des réseaux de résistance autonomes. Vivons et proposons des exemples d’organisations où chacun est sur un pied d’égalité. Utilisons ces exemples pour remettre en question et pour attaquer le capitalisme. C’est ainsi que notre résistance deviendra une menace pour les riches et les puissants et surtout une alternative concrète au système actuel.

Pour cela, il est important de faire converger nos luttes. Qu’il s’agisse des luttes sociales, de l’antifascisme, des mouvements lycéens et étudiants ou de l’écologie, la lutte doit être globale. Nous appelons chacun à prendre sa vie en main plutôt que d’abandonner ses responsabilités et son destin à des fonctionnaires ou à des politiciens par le biais des élections.

Pour la liberté !
Pour l’anarchie !

Fédération Anarchiste,antifaschiste de Strasbourg

L’anarchie c’est l’ordre moins le pouvoir