Pourquoi la télé ce soir….


 

Ci dessous:Brel, Brassens, Ferré, trois hommes sur la photo= la raison de mon absence probable sur le net  avant 2h du mat.

Un film de Sandrine Dumarais (52′), le 10 janvier 2009 à 16h15 sur France 3 Sud et 00h15 sur France 3.

 

Producteur délégué : Comic Strip
Producteur associé : Ina

 

Au départ de ce film, il y a ce poster, cette photo noir et blanc que l’on croise aux détours de nos chemins : Jacques Brel, Georges Brassens et Léo Ferré ensemble autour d’une table. Mais pourquoi étaient-ils là tous les trois ?

C’est un jeune homme de 25 ans qui eut  le toupet de les réunir en ce mois de janvier 69. Imprégné de la philosophie de mai 68 selon laquelle il était interdit d’interdire, il s’est lancé dans cette aventure avec un brin de naïveté et beaucoup d’audace. Il a réussi ce que nul autre n’était parvenu à faire avant lui et que personne d’autre ne fera plus jamais.

De cette rencontre, symbolisée par la photo si célèbre de Jean-Pierre Leloir, est née une conversation à bâtons rompus entre ces trois monstres de la chanson française.
François-René Cristiani les lance sur « les grands thèmes qui inspirent les poètes : la création, Dieu, les femmes… ». Les trois auteurs-compositeurs-interprètes s’emparent de ces sujets et improvisent un trio où  leurs mots, leurs tons, leurs provocations nous en disent plus long sur eux mêmes que leurs réponses. Aujourd’hui, Juliette Gréco, amie et interprète des trois hommes, écoute pour la première fois cet échange unique. Elle s’amuse de leurs provocations, pointe du doigt leur pudeur respective, leur timidité, leur féminité.

François-René Cristiani et Jean-Pierre Leloir font le récit de cette rencontre dont ils furent les seuls témoins.

La très croustillante discussion entre Brel, Brassens et Ferré jalonne le film.
Jacques Higelin raconte que ce qui le touche le plus c’est d’y entendre s’exprimer trois hommes et non trois mythes et même parfois trois grands enfants dont les propos sont aux antipodes « du discours consensuel dont on nous abreuve ».

 

L’Amour est le moteur du monde


Un jour, une femme sort de sa maison et voit trois
> > > vieillards avec de longues barbes blanches, assis
> > > devant chez elle. Elle ne les reconnaît pas.. Elle leur
> > > dit : ‘ Je ne pense pas que je vous
> > > connaisse, mais vous devez avoir faim, s’il vous
> > > plaît, entrez et je vous donnerai quelque chose à
> > > manger ‘.
> > > – ‘ Est-ce que les enfants de la maison sont là ? ‘
> > > demandent-ils.
> > > – ‘ Non, ils sont sortis ‘ leur répond-elle.
> > > – ‘ Alors nous ne pouvons pas entrer ‘.
> > > En fin d’après-midi, lorsque les enfants reviennent de
> > > l’école, la femme leur
> > > raconte son aventure avec les trois hommes.
> > >
> > > – ‘ Va leur dire que nous sommes à la maison et
> > > invite-les à entrer ‘! Disent-ils à leur mère. La
> > > femme sort et invite les hommes à entrer dans la
> > > maison.
> > >
> > > – ‘ Nous n’entrons jamais ensemble dans une maison ‘,
> > > répondent-ils. Un des vieillards explique :
> > >
> > > -‘ Son nom est ‘Richesse’, dit-il en indiquant un de
> > > ses amis et, en indiquant l’autre, lui c’est ‘Succès’,
> > > et moi je suis ‘Amour ».
> > >
> > > Il ajoute alors, – ‘ Retourne à la maison et discute
> > > avec ta famille pour savoir lequel d’entre nous vous
> > > voulez dans votre maison ‘. La femme retourne à la
> > > maison et rapporte à sa famille ce qui avait été
> > > dit.
> > >
> > > – ‘ Comme c’est étrange ‘! S’exclament les enfants.
> > >
> > > – ‘ Puisque c’est le cas, nous allons inviter Richesse
> > > ‘!
> > >
> > > La mère n’était pas d’accord.
> > >
> > > – ‘ Pourquoi n’inviterions- nous pas Succès? Votre père
> > > en aurait bien besoin dans ses affaires…’
> > >
> > > La plus petite, Raffie, qui suçait encore son pouce,
> > > s’exprime à son tour :
> > >
> > > – ‘ Veux mamours, veux mamours…. ‘
> > >
> > > Les parents fondent devant tant de câlinerie enfantine
> > > et la mère sort inviter ‘Amour’ à entrer…
> > >
> > > ‘Amour’ se lève et commence à marcher vers la maison.
> > > Les deux autres se lèvent aussi et le suivent.
> > > Etonnée, la femme demande à ‘Richesse’ et ‘Succès’:
> > >
> > > – ‘ J’ai seulement invité ‘Amour’. Pourquoi venez-vous
> > > aussi?
> > >
> > > Les vieillards lui répondent ensemble :
> > >
> > > – ‘ Si vous aviez invité ‘Richesse’ ou ‘Succès’, les
> > > deux autres d’entre nous seraient restés dehors, mais
> > > vous avez invité ‘Amour’ et partout où il va, nous
> > > allons avec lui, puisque partout où il y a de l’Amour,
> > > il y a aussi de la Richesse et du Succès’
> > >
> > > MON SOUHAIT POUR TOI QUI ME LIT :
> > >
> > > Où il y a de la douleur, je te souhaite la paix,
> > > Où il y a le doute en toi, je te souhaite une
> > > confiance renouvelée
> > > Où il y a la fatigue ou l’épuisement, je te souhaite
> > > la compréhension, la patience et la force…
> > > Où il y a la crainte, je te souhaite l’amour et le
> > > courage.