Talking about Un bouquin pas comme les autres


Quote

Un bouquin pas comme les autres

Un premier roman sorti le 19 aout, le second déjà bien avancé, elle dit qu’elle a du mal éxister en dehors de l’écriture, qu’écrire est « la seule façon d’être utile à soi même. Du moins pour elle qui, de loin, préfère la solitude et le silence à la multitude et au tumulte.
Très entourée par  quelques uns, elle se sent très abandonnée par le reste. Célébrée des uns, excécrée des autres, forcément. Mais ces autres, savent-ils que, sortir un bouquin au moment de la rentrée littéraire, c’est super casse-gueule pour un écrivain en général, quand l’éditeur n’est pas Galli-Gras-Seuil, Flamarion (avec sa talentueuse Thérèse Cremisi) ou Stock ? Tout le monde ne s’appelle Nothomb, Houellebecq ou BHL.
Non, son éditeur à elle, avait même oublié de la référencer à la FNAC. ELECTRE (pour les librairies) ? « Pas obligé » dit-il (comme pour « les antibiotiques, c’est pas automatique »). « On verra, ce sera selon »… « Ici c’est à la tête de l’auteur » murmure une employée débordée par les commandes. Tiens-tiens-tiens ?! On dirait qu’il se vend quand même, ce bouquin. Et s’il se vend sans le moindre soutien médiatique (et malgré une certaine indifférence de l’editeur), loin du tapage de la rentrée littéraire, c’est sûrement parce qu’il le vaut bien. Et si justement c’était pas seulement un énième bouquin après les 600 nouveautés de la rentrée ? Et si ce bouquin-là  que nous défendons bec et ongles, n’était  pas un bouquin comme…
Mais lisez plutôt le billet de Philippe Vic R, le tout premier tout en dessous (j’ai une amie ecrivaine 2), vous comprendrez mieux. 
 
                                                           
                             FAITES SUIVRE!Dans ce cas,le « bouche à oreilles » l’aidera……(ça vaut bien les billets et coms « blabla » et creux qu’on trouve parfois sur nos blogs!Wink