Maria Montessori,les enfants « retardés »

Montessori, Maria
3.

Concepts clé

Si Maria Montessori se consacre d’abord aux tout jeunes enfants, avant d’étendre ses recherches aux enfants plus âgés et à la famille, c’est parce que la petite enfance constitue le moment où les bases du développement ultérieur sont posées. L’enfant est un « esprit absorbant », ouvert au monde et capable de se l’approprier. Le rôle de l’éducation, qui doit permettre un développement équilibré du développement dans toutes ses dimensions (physique, psychique, social et spirituel), est de « pourvoir l’enfant d’un milieu qui lui permette de développer les fonctions à lui assignées par la nature ». La faculté à apprendre se manifeste selon des périodes déterminées, dites « sensibles », où l’enfant est plus réceptif à certaines influences du milieu, pour acquérir le langage ou maîtriser les relations sociales par exemple. L’éducation consiste à savoir exploiter ces périodes sensibles, la finalité étant que l’enfant puisse se construire et apprendre par ces expériences propres. En effet, le concept fondamental de la pensée de Maria Montessori est qu’il faut donner à l’enfant un environnement approprié pour qu’il puisse s’« auto-éduquer » par une activité indépendante. Le souci de cette liberté, dans lequel se révèle l’influence de Rousseau, cette prise en compte des centres d’intérêt de l’enfant, propre aux tenants de l’éducation nouvelle, s’accompagnent chez Maria Montessori de l’exigence d’éveiller chez l’enfant le sens des responsabilités, de l’autodiscipline. Il s’agit, pour elle, de « laisser faire » la nature le plus librement possible et de « libérer l’enfant des obstacles qui empêchent le développent normal de sa vie ».

2 réflexions sur “Maria Montessori,les enfants « retardés »

  1. lol…ben il me semble avoir survolé le site mais en avoir retenu ce que tu mets ici….malgré le fait que mes sens là…sont un peu en émergence du sommeil…lol….voir mon commentaire sur ton billet suivant…
    j\’y reviendrai sois en sûr, nous en discuterons….c\’est un sujet qui m\’intéresse tu t\’en doutes.
    baisers tendresse…
     
     

    J'aime

  2. Mes enfants ont suivi leur scolarité dans une école privée qui enseignait selon la méthode Montessori. Excellente façon d\’intéresser l\’enfant à l\’école en le laissant le plus autonome possible.
    A tel point que l\’un et l\’autre de mes enfants avaient acquis une maturité précoce au point de s\’envoler de la maison dès 17 ans… c\’est le revers de la médaille mais je ne regrette pas, ils sont tous deux des adultes épanouis.
    Bisous

    J'aime

Les commentaires sont fermés.