Nul!


Et voilà,encore une journée qui finit (même une nuit qui est bien entamée) ,et je me retrouve devant ce P.C,pendant que passe "Carmen" à la télé ,
sans avoir pris le temps de visiter les blogs que j’aimeConfus,alors que je n’ai que ça à faire de mes journées,mais il faut avouer que le jour,je prèfère passer mon temps libre à lire (j’ai fini le dernier S.King "Blaze"),un manuscrit qu’il a soit disant retrouvé dans un fond de tiroir…………..(Le fond de l’intrigue n’est pas mal du tout:Un colosse "arrièré mental" traumatisé par les raclées paternelles,qui se lie damitié avec un petit truand,ils font quelques "casses" ensemble;et le meneur prèvoit d’entrainer Blaze dans l’affaire du siècle:Le rapt d’un bébé de riche.Mais George (l’ami de Blaze se
fait descendre et meurt),mais il reste prèsent dans l’eprit de Blaze comme un fantôme.Le colosse après l’enlèvement,se prend d’affection pour le bébé et supporte le dilemne:Suivre les consignes de George et encaisser la rançon pui tuer le bébé ou suivre son coeur qui est plein d’Amour pour l’enfant………..Si vous voulez savoir la suite ,lisez ce livre qui a le mérite d’analyser les profondeur de l’âme humaine.Bien qu’il soit loin de "la consolante" d’Anna Gavalda;il se lit avec plaisir…………
Demain,je vais faire mon possible pour visiter les blog que j’aime,même si leurs propriètaires sont en vacances ,car je suis un peux honteux de voir que beaucoup visitent le mien et de ne pas prendre le temps de faire de même………
Sur ce,je vais rejoindre moumoun et dormir profondèment (il fait moins chaud)

merveille,sensation


"qu’elle soit jeune ou vieille,la mère veille,c’est une merveille!"
                                                                                                        (de moi)Ange
"l’enfant a besoin d’un père,pas d’un repaire ,repère?
 
"Souvenir:C’est chouette de les avoir retrouvés,de se souvenir du parfum ds vieilles cocottes de la mamie,de les avoir connus,de s’en être fait aimer
et de ne s’en être jamais remis"
                                                         "La Consolante"  (Anna Gavalda)