Bachelet …………encore

1944 – 2005

Découvrez la biographie de Pierre BACHELET

Artiste, Chanteur et Musicien (Francais) On a trop vite oublié ce grand artiste,cette biographie paraira surement "fastidieuse" à lire,mais je la mets pour moi.( J’ai toujours été frappé par la ressemblance de Bachelet avec Brel dans ses chansons ,sa vie et même son physique!)
Né le 25 mai 1944
Décédé le 15 février 2005 (à l’âge de 60 ans)

Pierre Bachelet est un homme discret. Il a débuté le métier de chanteur un peu sur le tard, après s’être essayé à diverses activités et notamment à la composition de musiques de film. Rien d’étonnant donc à ce qu’il fasse sa route tranquillement mais sûrement sur les pavés de la chanson française. Pierre Bachelet est né à Paris le 25 mai 1944. Sa famille qui tenait une blanchisserie, s’est installée à Calais avant de venir sur la région parisienne. Si les études du jeune Pierre ne sont pas extrêmement brillantes, il s’inscrit tout de même un peu plus tard à l’école du cinéma de la rue Vaugirard à Paris. Diplôme en poche, il part au Brésil tourner un documentaire "Bahio meù Amor". A Paris, il se tourne vers la publicité où il rencontre de futurs réalisateurs comme Patrice Leconte et Jean-Jacques Annaud qui le feront travailler par la suite.

Il est recruté au milieu des années 60 comme illustrateur sonore d’une émission de télévision célèbre de l’époque, Dim Dam Dom (ce qui ne l’empêche pas de faire quelques reportages à l’occasion). Au fur et à mesure, Pierre Bachelet se constitue un univers musical qui lui est propre et commence à écrire la musique de documentaires ou de films publicitaires réalisés par ses amis. Parmi eux, Just Jaeckin, futur réalisateur de films érotiques, fait appel aux talents de compositeur de Bachelet pour son premier long-métrage "Emmanuelle". Le succès du film entraîne la bande originale dans son sillon : 1.400.000 exemplaires de l’album et 4.000.000 exemplaires du simple. D’autres musiques de film suivront de "Coup de tête" de Jean-Jacques Annaud en 78 à "les Bronzés font du ski" de Patrice Leconte en 79.

En 74, il s’essaie vraiment à la chanson avec "l’Atlantique", titre qui lui vaudra son premier succès de chanteur. Mais c’est en 79 que deux producteurs français François Delaby et Pierre-Alain Simon lui proposent de faire un album qui sort l’année suivante "Elle est d’ailleurs". Le 45 tours du même nom se vend à quelques 1,5 million d’exemplaires. Cette chanson est co-écrite avec Jean-Pierre Lang avec qui Bachelet va travailler de nombreuses années.

C’est d’ailleurs avec lui qu’il va composer "les Corons", hymne au Nord de la France, région des terrils et des mines de charbon dont le chanteur est originaire. Succès immense, ce titre est devenu au fil des années un véritable classique du chanteur qui figure sur l’album sorti en 82. Cette année-là et pour la première fois, Bachelet monte sur scène en première partie de l’humoriste Patrick Sébastien, à l’Olympia à Paris puis part en tournée en France, en Belgique et en Suisse.

Après quelques mois passés en studio, Pierre Bachelet sort en 83 un nouvel album dont les deux extraits principaux sont "Quitte-moi" et "Embrasse-moi", titre dédié à sa mère disparue récemment. Il enchaîne assez logiquement un passage en 84 à l’Olympia en vedette cette fois-ci et une tournée en France. Relativement timide, peu intéressé par la vie du show-biz, plutôt enclin à préférer les voyages, propriétaire d’un bateau, détenteur d’un brevet de pilote (d’avion), Pierre Bachelet continue sa vie auprès de sa femme Danièle et de son fils Quentin (né en 77) toujours étonné par les conséquences de sa notoriété acquise avec "les Corons".

En 85, le chanteur sort un nouvel album sur lequel on trouve des titres comme "En l’an 2001", "Marionnettiste" ou "Quand l’enfant viendra". S’ensuit une tournée dans les pays européens francophones avec un passage quasi obligé par l’Olympia à Paris qui lui permet d’enregistrer un live. L’année suivante voit la sortie d’un autre album original dont les principaux extraits s’intitulent "Vingt ans", "Partis avant d’avoir tout dit" et "C’est pour elle". Son public lui est fidèle et Bachelet ne le déçoit pas puisque comme après chaque nouvel opus, il part en tournée avec un passage à l’Olympia. Homme tranquille, amoureux de la mer, il propose à la navigatrice Florence Arthaud d’enregistrer un duo intitulé très à propos "Flo" et qui figure sur le double album "Quelque part, c’est toujours ailleurs" sorti en 89.

Après un live "Bachelet la scène" en 91, un bilan de sa carrière de chanteur sort l’année suivante, sous la forme d’une compilation de ses 20 plus grands succès et s’intitule "10 ans de Bachelet pour toujours". Suit de près un nouvel album original "Laisser chanter le français" sur lequel on retrouve des chansons comme "les Lolas" ou "Elle est ma guerre, elle est ma femme". Une tournée est évidemment prévue qui l’emmène du Bataclan parisien à La Réunion, Madagascar et l’Ile Maurice, en passant bien sûr par la Suisse et la Belgique. En 94, il donne aussi un concert à Montréal au Québec.

Depuis de nombreuses années maintenant, Pierre Bachelet travaille avec le parolier Jean-Pierre Lang. Pourtant en 95, sort un nouvel album dont les textes sont de l’écrivain Yann Quéffelec (Goncourt 1985 – prix littéraire français), rencontré quelques temps auparavant. Sur le thème de la ville, ce sont 10 chansons qui figurent sur "la Ville ainsi soit-il". La pochette et le livret sont de Philippe Druillet, peintre et dessinateur de science fiction. Les tournées reprennent car la scène reste pour l’artiste le lieu privilégié du contact avec son public.

Ce n’est qu’en 98 que le chanteur sort un nouvel album intitulé modestement "un Homme simple". On retrouve des textes de Jean-Pierre Lang mais aussi de Yann Quéffelec. Pierre Bachelet signe pour la première fois les paroles de deux chansons, "Au-delà des apparences" et "Tout ce qu’on se dit…". Un titre est consacré au grand navigateur Eric Tabarly disparu en mer en 98, "le Voilier noir". Pour la première fois depuis longtemps, Bachelet a laissé la réalisation de cet album à quelqu’un d’autre que lui-même : son guitariste Jean-François Oricelli et son fils Quentin Bachelet. En janvier 99, il retrouve la scène de l’Olympia à Paris après avoir signé la bande originale d’un film de Jean Becker "les Enfants du marais".

Deux ans plus tard, il sort un nouvel album plutôt intimiste intitulé "Une autre lumière". Malheureusement, il reste assez confidentiel. Il faut attendre deux autres années pour que le chanteur sorte un nouvel opus, "Bachelet chante Brel, tu ne nous quittes pas" alors que le vingt-cinquième anniversaire de la mort du créateur de "Orly" est célébrée à travers le monde francophone. En 2004, l’auteur de "Vingt ans" et des "Corons" fête ses trente ans de carrière avec un série de concerts au Casino de Paris du 19 au 24 octobre. Chanteur populaire au sens noble du terme, il a su de 1974 à 2004 s’attirer les faveurs d’un noyau fidèle de fans prêt à le suivre lors de chacune tournée, et à reprendre en coeur les refrains de chacune de ses chansons.

Le 15 février 2005, Pierre Bachelet qui avait de nombreux projets en cours, décède à la suite d’une longue maladie à son domicile de Suresnes en banlieue parisienne.

 

Une réflexion sur “Bachelet …………encore

  1. pas le temps de tout lire, mais comme toi, j\’ai toujours eu cet impression aussi, de ressemblance avec Jacques Brel, autant physique qu\’en tant qu\’artiste…je ne savais pas que Pierre Bachelet était décédé depuis 3 ans déjà…. je repasserai lire plus longuement ce billet,…merci por ces détails sur sa vie…je ne connaissais pas cet artiste je suis tombée sur ce clip des marrionettiste et j\’ai été fascinée, surtout qu\’il fait un schow, et il mime le gars pris dans les ficelles et manipulé par une main au dessus…il chante avec son coeur, et sa façon de mettre en scène est très évocatrice aussi de sa profondeur et de ses tripes…vraiment émouvant ce clip…celui que nous avons mis chacun chez nous, est beau mais il est beaucoup moins tocuhant…j\’essaierai de voir si je le trouve…celui dont je parle vu chez l\’émission à coluche….
    erci pour ses précisions sur la vie de cet artiste, j\’y repasserai…
    bisouxxxx
    m.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.