B.Vian (paroles du deserteur)

Le déserteur

Monsieur le Président

Je vous fais une lettre

Que vous lirez peut-être

Si vous avez le temps

Je viens de recevoir

Mes papiers militaires

Pour partir à la guerre

Avant mercredi soir

Monsieur le Président

Je ne veux pas la faire

Je ne suis pas sur terre

Pour tuer des pauvres gens

C’est pas pour vous fâcher

Il faut que je vous dise

Ma décision est prise

Je m’en vais déserter

 

Depuis que je suis né

J’ai vu mourir mon père

J’ai vu partir mes frères

Et pleurer mes enfants

Ma mère a tant souffert

Qu’elle est dedans sa tombe

Et se moque des bombes

Et se moque des vers

Quand j’étais prisonnier

On m’a violé ma femme

On m’a volé mon âme

Et tout mon cher passé

Demain de bon matin

Je fermerai ma porte

Au nez des années mortes

J’irai par les chemins

 

Je mendierai ma vie

Sur les routes de France

De Bretagne en Provence

Et je dirai aux gens

"Refusez d’obéir

Refusez de la faire

N’allez pas à la guerre

Refusez de partir"

S’il faut verser le sang

Allez verser le vôtre

Vous êtes bon apôtre

Monsieur le Président

 

Si vous me poursuivez

Prévenez vos gendarmes

Que je n’aurai pas d’armes

Une réflexion sur “B.Vian (paroles du deserteur)

  1. Ce texte, mon frère me l\’avait chanté quand j\’étais plus jeune…Un antimilitariste par excellence et mon petit frère pareil d\’ailleurs…
    Ce texte m\’a toujours beaucoup ému…car plutôt que de tuer de braves gens, certains ont préférés déserter et du coup mourir à leur place, mais en ayant au moins été jusqu\’au bout de leurs idées…ne jamais tuer un être humain, surtout pour des causes qui la plupart servent à ceux qui sont à l\’origine des guerres mais qui eux n\’en meurent jamais…
    La guerre est une abhération …qui n\’aurait jamais du exister, mais la cupidité des uns, entrainent la mort des autres…que ceux qui veulent la guerre, se la fasse eux-même, mais là il y a rarement de volontaires….
    Ceux qui sont à l\’origine des guerres n\’en meurent jamais, car eux sont bien planqué, et envois d\’autres se faire tuer à leur place…
    pfffff…
    en tout cas merci pour ce texte…qui est d\’une très émouvant et qui me rappelle des souvenirs tout aussi émouvants..
    bisous du coeur
    am-
    m.

    J’aime

Les commentaires sont fermés.