Finalement la « crise » est venue


Je disais dans mon billet d’hier que l’orage  ètant passé,j’ètais soulagé car souvent  il provoque chez moi  un malaise èpilep-
-tique.Ben,j’ai parlé trop vite car finalement,j’ai eu un malaise assez "hard" en dèbut d’après midi!
Mais je pense qu’il a été surement plus la consèquence du stress provoquer par ce fichu dèmènagement et surtout les complications "y affèrent"(comme disent ces messieurs de l’administration!).Je n’ai toujours pas le tèlèphone et donc pas accès au net à mon nouvel appart. et j’ai beau les relancer,rien n’y fait,il  leurs manquent tjrs qque choses! 
Je suis sur que s’il sagissait d’un impayé,d’impots etc…..là ils  se bougeraient  ces" in cons pètants".
En plus ,Manu me "harcèle" pour que je  dèmènage mon P.C à l’autre  adresse,mais alors:Plus d’internet  ni de tèlèphone!!Et
là ………..c’est idiot,mais c’est devenu capital pour moi  le net. Et la tèlèphone est la moindre des choses à notre èpoque  qu’on dit moderne!
Par ex. si mon malaise de tout à l’heure avait mal evolué et que je n’ai pas pu "l’enrayer"; je n’aurais pas pu appeler un mède
-cin!
Donc  pour rèsumer,ce fut une journée èpuisante (ceux et celles qui connaissent l’epilepsie comprendront)
 
De plus,mon Amour sera absente tout le W.E!Triste J’espère que lundi  tout sera installé pour que je puisse la contacter  par tèlèphone de chez moi!
Sinon,il va falloir en revenir à la bonne vieille mèthode "èpistolaire":Je lui enverrais des lettres……..
Ici ,il ne reste pratiquement rien à dèmènager hormis ce P.C et  le bureau où il est.
Ensuite ,un dernier "fignolage pour le nettoyage et  oufffff!
 
Aucun rapport avec ce qui prècède:Mais ,je ne sais pas si c’est moi qui a fait qque chose pour ça  ou si c’est automatique;mais de nouvelles fonctions  sont apparues pour  rèdiger des billets (par ex: Choisir la couleur du texte?,"insé
-rer un lien" etc……)Enfin,ça n’a pas l’air mal……….
Ma moumoun  commence à bien  s’installer,elle "vadrouille" qque peu  dans les environs,mais rentre tjrs au bercail!
Voilà ,je pense en avoir fini pour ce soir avec mes petites histoires et vais de ce pas rejoindre mon nouvel "antre" dans le noir.Et essayer de m’endormir en  continuant la  relecture  du "petit chose"  de A.Daudet.