La Nuit(mis sur 3 rangs car long!)


     La Nuit (Mr Ferré) sans la musique
          1(dèbut)                                                        2                                               3
C’est ma frangine en noir                                             C’est cet homme qui s’en va               La pitié qui passait
Celle que j’appell’ bonsoir                                            Sa rolls au bout des bras                      Et qu’attend dans la rue
C’est un gars qu’a son bien                                          Et mèle à ses ficelles                            Des fois qu’on lui inven-
Dans le bistrot du coin                                                   Le trèsor des poubelles                        -t’rait
La nuit                                                                               La nuit                                                     Le jour…Le jour…
C’est l’bourgeois qui s’profile                                       C’est des ch’vaux qu’on amène
Sous l’oeil des filles de ville                                          Au derby des cot’lettes
Qui croit qu’cest arrivé                                                  Des moutons qui s’promènent
Et qui paie pour monter                                                 Du coté d’la villette
La nuit                                                                               C’est un soldat traqué
C’est cette dame qui s’en va                                        A sa dernière ronde
Donner sa langue au chat                                              Et qui compte les années
Et mèle à ses dentelles                                                  Comme on compt’ les secondes
La tendresse des gamelles                                            La nuit…..La nuit…..
La nuit                                                                                                                     
C’est un amour qui meurt                                              C’est un’ copine qui vend
Aussitot qu’il se fait                                                         C’que d’habitude on prend
C’est mille ans de bonheur                                             Et qui,pour cent sous d’plus
Dans un baiser vit’ fait                                                    Se met sans dessous d’ssus
C’est cette mome qu’a perdu                                        La nuit
La seule fleur qu’elle avait                                             C’est un chouett’ courant d’air
Des fois qu’on la r’trouv’rait                                           Pour les amours pas chères
La nuit……La nuit………..                                               Un p’tit hotel furtif
                                                                                             Pour les minitarifs
C’est le soleil du soir                                                        La nuit
Qui enfil’ son peignoir                                                      C’est le mec qui transite
Dans son arrièr’ boutique                                                Tout sauf de l’eau bènite
Sous les becs èlectriques                                                Et mèle à ses hoquets
La nuit                                                                                  L’parfum du beaujolais
C’est l’voleur qui va faire                                                 La nuit
Des heures supplèmentaires                                          C’est cet homme qui s’promène
Et qu’est pas tatillon                                                         La nuit en plein midi
Sur les allocations                                                             Et sa canne qui l’entraine
La nuit                                                                                  Dans les autos d’Paris
                                                                                              C’est cet homme qu’a pas vu

Samedi=calme……..


Rien de particulier aujourd’hui,ne suis meme pas sorti.Ai fini un bouquin très moyen,mais je m’oblige toujours à finir ce que j’ai commencé.
J’ai tout de meme pris la rèsolution de ne pas me laisser abattre comme c’etait le cas ces derniers temps et de voir un peu plus les cotés positifs de la vie!
Finalement,rien ne sert de ressasser le passé,alors autant supporter le prèsent tel qu’il est et en apprècier les bonnes choses
(les relations amicales liées ici par exemple…car,meme si elles ne sont que virtuelles,les sentiments et idées partagés sont souvent sincères),puis aussi le fait qu’il ya des personnes bien plus malheureuses que moi,finalement ma situation n’est pas si triste que celà.
Ma santé elle mème ne m’empèche pas de vivre,si je fais un effort,je peux etre satisfait de mon sort et assumer ce handicap,le dominer.Il ne me manque en fait qu’une occupation,un travail qui me donnerait l’impression de ne pas etre complètement à la charge de la sociètè.(Et là aussi,une lueur se pointe :Manu m’a parlé de l’obligation qu’avait la boite ou il travaille d’employer un "quota" de handicapés)et je lui ai dit etre interessé par un travail (à domicile de prèfèrence).Du coup,il a pris un C.V pour le remettre lundi  à sa direction…………..On verra..
De plus,comme je l’ai dèjà ècrit je crois,nous aurons bientot la visite d’Isabelle et je verrais ainsi son bébé.
Puis il y a cette fameuse maison  qui ,ne serait ce que pour Manu, serait une bonne chose.Maintenant:Il ne me reste qu’à tenir ces bonnes rèsolutions.J’ai aussi dècidé de trier mes ami(e)s et de m’èloigner de ceux et celles qui ne me comprennent pas vraiement ou …..